La MAIA de Bordeaux

La MAIA de Bordeaux a démarré en novembre 2012 et apporte une réponse novatrice, de par sa globalité et son efficacité, aux défis croissants de l’accompagnement des personnes âgées de 60 ans et plus en perte d’autonomie, et de leurs aidants.

 

Ses missions :

  • Améliorer la lisibilité du système d’aide et de soins
  • Simplifier et optimiser le parcours des personnes âgées
  • Soutenir à domicile des publics concernés, aussi longtemps que possible et dans les meilleures conditions.

 

La MAIA dispose de trois mécanismes d’action pour assurer ses missions :

La concertation. Il s’agit à la fois d’un mode d’organisation et du premier mécanisme de construction de l’intégration. Les instances de concertation engagent la coresponsabilité de tous les acteurs. Elles se décomposent en :

  • instance de concertation stratégique qui engage les décideurs institutionnels et les financeurs sur le territoire (ARS, conseils généraux, CARSAT, RSI, MSA, CPAM et autres) pour l’ajustement d’une politique, des moyens et des pratiques partagés.
  • instance de concertation tactique qui mobilise les opérateurs responsables des services d’aide et de soins (secteurs sanitaire, social et médico-social) ; tous ensemble étant en charge d’observer et de faire le constat du fonctionnement du système de prise en charge et de développer les pratiques nécessaires à la mise en cohérence de l’offre.

 

Les instances de concertation tactique suivent la mise en œuvre et l’analyse du service rendu, et le cas échéant l’ajustement nécessaire de l’offre en lien avec l’échelon de concertation stratégique.

 

Le guichet intégré. L’intégration de l’ensemble des guichets d’accueil et d’orientation du territoire permet de fédérer tous les partenaires sanitaires, sociaux et médico-sociaux chargés de l’information, de l’orientation et de la coordination des interventions sur le territoire, autour de pratiques, d’outils partagés et de processus articulés (conseil général, CLIC, réseau gérontologique, centre communal ou intercommunal d’action sociale, établissement de santé, service de soins infirmiers à domicile —SSIAD—, services sociaux du conseil général et des caisses de retraite, équipe médico-sociale APA, plateforme de répit, médecin de ville, réseau de santé…).  Ils participent au processus d’information et d’orientation de la personne âgée selon 4 fonctions : accueil de la demande, analyse de la situation, repérage multidimensionnel des besoins et orientation de la personne afin d’harmoniser les réponses à tout endroit du territoire.

 

La gestion de cas. Pour chaque dispositif MAIA, 2 ou 3 gestionnaires de cas sont recrutés :

  • Ils sont entièrement dédiés à la coordination des interventions pour les personnes âgées dont la complexité de la situation met en jeu la fluidité de leur parcours.
  • Pour ces personnes, le gestionnaire de cas dédié organise un suivi intensif et au long cours. Ce professionnel est l’interlocuteur direct de la personne, du médecin traitant et des professionnels intervenant à domicile. Il est le référent des situations complexes, facilitant ainsi le parcours des personnes âgées.
  • La gestion de cas permet de faire remonter les éventuels dysfonctionnements du système observés sur le territoire pour que les professionnels décident d’actions correctives afin d’améliorer le système de prise en charge.

 

Une équipe de professionnels à votre écoute :
1 pilote
4 gestionnaires de cas

 

Partenaires privilégiés :